THEODOSE

Théodose 1er (Flavius) , dit le Grand, empereur romain, né à Cauca (Espagne) en 346, mort près de Milan en 395. Il se distingua d'abord sous les ordres de son père, le comte Théodose, fut commandant de la Mésie, et après le supplice de son père, vécut dans la retraite. Trois ans plus tard, Gratien lui confia une armée, avec laquelle il remporta d'importants succès contre les Barbares, et lui confia l'empire d'Orient, qu'il défendit avec succès contre les Goths. Théodose se fit baptiser en 380. ; Dès lors, il fut le ferme champion des catholiques contre les ariens et contre les païens. Il installa Grégoire de Nazianze sur le siège épiscopal de Constantinople. Ne pouvant vaincre les Wisigoths, il leur accorda de vastes terres, et l'Empire respira. Une alliance fut contractée avec les Goths. En 383, il s'associait son fils Arcadius, âgé de huit ans. Il se tourna alors contre les restes du paganisme. A cette période remonte la destruction systématique d'un grand nombre de chefs-d'œuvre de l'art antique. La même année, Gratien fut renversé et tué par Maxime. Théodose dut reconnaître l'usurpateur, lui demandant seulement de laisser l'Italie et l'Afrique à Valentinien II, frère de Gratien. En même temps qu'il perdait sa femme, Flaccilla et sa fille Pulchérie (385), Théodose dut faire , face à une nouvelle invasion de Barbares. Il les battit et retourna à Constantinople, où il épousa Galla sœur de Valentinien (386). C'est alors que les habitants d' Antioche s'étant soulevés pour une question de taxes, furent en bloc condamnés à mort sur ordre de l'empereur L'évêque Flavien obtint la révocation de l'édit. Théodose IerCependant, Maxime dépouillait Valentinien II de ses états. Théodose rassembla son armée, rejeta Maxime dans Aquilée, où il abandonna les ornements impériaux. Maxime eut la tête tranchée. Pendant trois ans, Théodose gouverna les états de son jeune beau-frère, qu'il envoya en Gaule avec Arbogaste. l'an 390, une sédition éclata dans Thessalonique. Cédant à son ressentiment, Théodose fit massacrer sept mille personnes par ses soldats. Quand, à Milan, Il se présenta devant l'église pour y pénétrer, saint Ambroise l'arrêta sur le seuil. L'église ne lui fut réouverte qu'après une pénitence publique. En 391, Il retournait en Orient; mais, en 392, Valentinien fut assassiné par le Franc Arbogaste, qui donna la pourpre au rhéteur Eugène. Théodose battit Eugène et resta maître de l'Orient et de l'Occident. Il mourut l'année suivante, laissant l'Empire à ses deux jeunes fils, Arcadius et Honorius (395). Si l'on peut reprocher à Théodose d'avoir accordé aux Barbares une place trop grande dans l'Empire, et d'autre part, d'avoir usé envers les ariens de rigueurs condamnables, l'histoire lui a cependant conservé le titre de Grand. Il a eu en effet une vue nette de la nécessité qu'il y avait à rétablir l'unité dans le christianisme, en face du paganisme et de la barbarie, et il sut faire passer dans de nombreuses lois un esprit d'humanité qu'il puisait dans une réelle intelligence de l'Evangile. Ces lois et celles des empereurs ses contemporains furent réunies sous le nom de Code théodosien.

http://www.nccri.ie